Notre Top 5 des Châteaux de la Loire

1) Le château de Chambord

Le numéro un est sans doute le château de Chambord. Avec ses 440 chambres, 282 cheminées et 82 escaliers, ce château est le joyau des objets d’art de la Renaissance. Ce pavillon de chasse du roi François I est sans doute le plus impressionnant de tous. Situé à seulement 15 minutes de la ville royale de BLOIS, dans la région de Sologne où la chasse fait fureur, le roi François venait ici avec les hommes de sa cour pour chasser le cerf, le lapin, le loup, le sanglier, le renard et le canard.
L’architecture: les toits en pierre de tuffeau et en ardoise indiquent que vous êtes dans le Val de Loire. En effet, ce calcaire est abondant dans notre région et facile à extraire, mais aussi facile à sculpter car il est 30% plus léger que le calcaire habituel.
L’ardoise, d’autre part, se trouve à côté de la ville d’Angers, également partie de la vallée de la Loire.
Le chef-d’œuvre de ce château est l’escalier central, qui aurait été conçu par Léonard de Vinci lui-même. Invité par le roi François à vivre à Amboise depuis 1516, il perçoit une pension annuelle pour concevoir des outils militaires, mais aussi pour planifier des bâtiments et organiser des fêtes. Ses talents auraient été mis à l’oeuvre pour réaliser cet escalier à double hélice, dont le but n’est pas de défendre mais de défiler.
Cet endroit est l’un des premiers châteaux Renaissance de France, ces résidences de loisir qui ont remplacé les anciennes forteresses défensives. Il s’agit d’une habitation résidentielle pour défiler et faire la fête, pas pour défendre un territoire contre des ennemis.

Le saviez-vous? Les rois de l’époque changeaient de place toutes les 2 semaines en moyenne! Avec une cour pleine de 10000 personnes, vous pouvez imaginer le gâchis! Imaginez-vous déplacer toutes vos affaires toutes les 2 semaines?

2) Chateau de Chenonceau

Un autre château majeur de la région est le château de Chenonceau, dont la construction a commencé en 1513. Il est unique car il est construit directement sur la rivière, sur les fondations d’un ancien moulin. Théâtre de la célèbre rivalité entre la reine Catherine de Médicis et la favorite du roi, sa maîtresse Diane de Poitiers, car en 1547 à son accession au trône, le roi Henri II donne ce château à Diane! Celle-ci commissionne le meilleur architecte du moment, Philibert de l’Orme, pour construire un pont reliant les deux rives du fleuve et créer ce chef d’oeuvre. Depuis les chambres du Château, on peut admirer le magnifique jardin Diane de Poitiers, de 12000 m2, témoin des jardins italiens en vogue à cette époque, très carrés, avec des buis taillés entourant les parterres. En 1559 après la mort du roi Henri II, sa femme la veuve Catherine reprend le château de Diane par jalousie.

Elle a terminé ce que Diane n’avait pas eu le temps de faire, à savoir des galeries au-dessus de ce pont. La reine Catherine a inauguré la galerie principale, qui était une salle de bal, en 1577. Bal notoire et tristement célèbre où toutes les serveuses étaient à moitié nues!

3) Le château de Villandry

Le château de Villandry est un ancien château du XIIe siècle célèbre pour avoir réuni les rois de France et d’Angleterre lors d’un traité de paix: la paix de Colombiers. Au XVIe siècle, le château défensif devient château de plaisance, et le ministre des Finances du roi François Ier, Jean Le Breton, transforme ce lieu en demeure Renaissance. Au XVIIIe siècle, le marquis de Castellane, ambassadeur au Moyen-Orient auprès du roi Louis XV, prend le relais et y ajoute sa touche orientale, visible notamment dans l’escalier (inscrit par lui-même aux Monuments Historiques) et le plafond de l’une des salles. Enfin, en 1906, le Dr Joachim Carvalho reprend les lieux avec son épouse Ann Coleman, pour prendre sa retraite et exposer sa collection d’art. Le Château n’est rien sans ses Jardins: les 350000 visiteurs annuels viennent avant tout pour ces derniers. Les jardins sont divisés en 4 niveaux de terrasses avec un circuit d’eau fermé récupérant les précipitations et les distribuant aux différentes plantes. À un niveau, l’étang en forme de miroir est l’endroit où les cygnes nagent majestueusement; à un autre niveau, le propriétaire a créé un jardin du Soleil et un jardin des Nuages ​​pour que les visiteurs puissent se soulever et se laisser aller à leur imagination. Plus près de l’église de la ville, on trouve un jardin des Simples où sont disposées toutes sortes de plantes aux valeurs médicinales. Au sud du château, directement devant les fenêtres des chambres à coucher, se trouve le jardin de l’Amour avec des buis en forme de coeurs. Enfin et surtout, à côté du château se trouve le principal potager inspiré des jardins médiévaux qui contiennent des légumes et des fruits de saison et qui doivent être changés tous les 3 mois. Tous les jardins coexistant vivent en parfaite harmonie à côté de la grande forêt à l’Est qui était la promesse d’une chasse amusante et lucrative!
Le saviez-vous ? Les médecins pensaient que les plantes guériraient le corps humain selon leurs formes: les noix ressemblent au cerveau humain, elles seraient donc servies pour les maux de tête; la bourrache ressemble à des poumons, elle serait donc servie en cas de maladies pulmonaires, etc.

4) Le château de Blois

Le Château de Blois est un incroyable témoignage d’architecture: en effet il contient quatre époques différentes de l’architecture française dans un seul bâtiment! La première partie qui a été construite au 13ème siècle est une période médiévale ou gothique classique; les murs sont assez simples et non décorés. L’ère suivante est le gothique tardif ou le gothique flamboyant commissionné par le roi Louis XII qui est né dans ce même château en quelque chose de très moderne pour l’époque (1498-1508) avec de la pierre de tuffeau blanche alternant avec de la brique rouge. Son neveu, le roi François Ier, a modifié une aile du bâtiment dans son style typique de la Renaissance, que l’on retrouve également au château de Chambord. Enfin, un siècle plus tard, en 1634, le petit frère du roi Louis XIII, qui s’appelait Gaston d’Orléans, avait des plans de taille pour l’ensemble du château. Il voulait montrer toute l’envergure de sa puissance, et c’est pourquoi il a détruit une des ailes pour en faire un bâtiment typique de l’ère classique avec de nombreuses références à l’Antiquité. Il voulait faire de même dans tout le bâtiment mais malheureusement, en 1638, un événement majeur se produisit qui l’empêcha de terminer ce qu’il avait conçu: sa belle-soeur, Anne d’Autriche, donna naissance à un fils, qui devient le futur Louis XIV! Ce qui signifiait que Gaston ne serait plus l’héritier du trône. Du jour au lendemain, tous les ouvriers quittèrent le château et celui-ci resta inachevé. Grâce à ces événements historiques, nous avons un bâtiment si éclectique qui témoigne de 250 ans d’existence des rois dans cette ville.

5) Le château d’Amboise

Amboise était une ville dès l’Empire romain il y a 2000 ans. Situé sur la Loire, sa place est capitale non seulement pour la navigation mais aussi pour son climat. En effet, à l’ouest d’Amboise on trouve un climat maritime, plus chaud et plus modéré, et à l’est un climat continental avec des étés chauds et des hivers longs et froids, avec une très grande amplitude de température entre le jour et la nuit. Être au milieu de cette zone vous permet de profiter au maximum des deux régions.
Le château a été saboté en 854 par les Vikings (ou les Normands, ce sont les mêmes!) et reconstruit juste après en une véritable forteresse. À la fin du XVe siècle, le roi Charles VIII apporte d’importantes modifications à cette forteresse pour la faire ressembler davantage à un château de plaisance, une habitation résidentielle qu’à un pur bâtiment défensif. C’est aussi le prétendu lieu de sépulture du grand Léonard de Vinci; et pour l’anecdote, c’est aussi l’endroit où le roi Charles VIII est décédé après avoir voulu aller regarder une partie de tennis (jeu de paume), il s’est cogné la tête sur le linteau d’une porte.

Le saviez-vous? Le mot TENNIS vient du français “Tenez!” qui était le mot avec lequel le joueur servant engageait le point. Lorsque les Britanniques ont commencé à jouer au jeu, ils ont modifié le mot en «Tennis» d’aujourd’hui!

Vous souhaitez être rappelé ?
Envoie en cours...
×